Charges d'intervention

Les charges d'intervention

 

L'analyse "Autrement" ne peut pas faire l'impasse sur les charges d'intervention qui représentent 40% des dépenses, mais 50% des recettes de l'Etat, pour un montant de 143.4 Mds€.

Comment se répartissent elles ? A quoi sont-elles employées?

On y trouve les transferts aux collectivités et les décisions de l'Etat Providence sur son budget, l'Etat Providence intervient également par l'intermédiaire du budget Social, la CAF distribue chaque année plus de 75 Mds€ à plus de 10 millions de personnes.

Affectations

Mds€

Détails

 

Aux collectivités

       67

Frais de fonctionnement

 

Aides sociales

      42.4

Logement 13.5

Handicap et dépendance 20

Solidarité et exclusion 7.3

 

Aide à l'emploi

       8

Emplois aidés 5

Alternance insertion 1.5

 

Aide éducative

       5

Bourse 2.7

 

Les régimes spéciaux*

     12

SNCF 3.3

RATP 0.6

Mines 1.4

Marine (civil) 0.8  

Seita et divers  3

Pension invalide 2.5 Mds€ à plus d'1 million d'anciens combattants

 

Organismes nationaux et étrangers

      9

 

 

 

* il n'y a pas que la SNCF : BdF, CNBF, CAMIEG, CCMSA, CNMSS, CRPOpera, ENIM, PAut STrasb, CRPCEM.....des régimes inégalitaires, résultats de l'irresponsabilité des acteurs en négociation, le toujours plus des syndicats et la faiblesse des pouvoirs publics. Les régimes de retraite sont en difficulté et ces inégalités nuisent au débat. Rien ne doit changer sauf que l'environnement sociétal évolue (entrée dans la vie active, réduction des CDI, espérance de vie ...)

L'essaimage des "aides" est très important. Les structures d'intervention, les modes d'intervention sont multiples : Commune - Communauté des communes - Département - Région, les guichets se superposent souvent.

L'aide est nécessaire, mais la gestion peut être améliorée et sans doute mieux servir les besoins réels. Qui sont les anciens combattants invalides, plus d'1 million en 2015.

Pour une meilleure efficacité, s'adapter aux besoins qui évoluent rapidement, il ne faut pas légiférer. C'est long, c'est lourd et ça fige les textes. Il faut laisser le gouvernement prendre ses responsabilités pour fixer les règles, les adapter, les clore en fonction des besoins. Pour la mise en oeuvre il faut déléguer au niveau local la distribution des aides.

Proposition du "Projet 2017"  

- création du Service de la Solidarité et de l'Intervention en charge de toutes les aides qui ne relèvent pas d'un système de cotisations.

- création, au 1er échelon administratif,  du Comité Social et Civique, assemblée élue pour intervenir sur les sujets de proximité. 

Etat Providence

Ajouter un commentaire