Attali scanné par un NUL

Il y a 2 ans, j'avais imaginé "possible" de réunir une dizaine de "journalo-politic- économics" (autrement désigné par les PAFs personnages de l'audiovisuel franchouillards) pour tenter d'élaborer un programme pour la France qui serait forcément un compromis des idées de ces PAFs, J Attali en faisait partie.

Il y a 1 an, j'ai essayé de communiquer avec J Attali, par @mail, pour qu'il se lance dans la Présidentielle, et qu'enfin les problèmes de la France bloquée soient abordés.

Il y a 4 mois, j'ai découvert "France 2022, suite au passage de J Attali chez Bourdin, j'ai apporté ma contribution avec mon programme "projet 2017" décrit sur mon site "lepapadi.com".

Il y a 1 mois, sur C'politique, invité pour SON livre, Monsieur J Attali réfute sa notoriété, ne veut être que Monsieur Dupont simple contributeur à la rédaction du livre-programme "100 jours pour que la France réussisse" sur la couverture duquel figure SON nom en grand!! Lamentable, incapable de s'assumer, il a quand même été conseiller spécial de Mitterrand de 81 à 91, puis Président de la BERD.... grosse déception.

Mes regrets sur l'homme étant exprimés, qu'en est il du livre programme de Dupont-Attali - France 2022 ? (300 pages pour 20€, une présentation correcte, un choix de police facile à lire)

Impression générale : j'ai lu jusqu'à la page 85 et puis...j'ai sauté des lignes, des §, des chapitres ...un intérêt limité et parfois dubitatif sur le contenu!!! donc il faut s'accrocher.

Ce n'est pas le programme d'un candidat-Président à mettre en oeuvre en 100 jours, mais pourquoi pas sur un mandat ! A mon avis il n'y aura pas 100 000 personnes à lire ce livre en entier.

La mise en bouche est longue, avec beaucoup de descriptions, de constats, d'inventaires, qui débouchent sur des objectifs annoncés, une recherche de la synthèse et l'élaboration de propositions claires. Il y a un soucis permanent de rappeler les objectifs directeurs du programme, mais c'est trop chargé, trop dans le détail, compliqué, pas facile à interpréter et à mémoriser, difficile de rester concentré ... d'où une tendance au survol et à se promener dans les chapitres. J'ai pourtant lu la Constitution, des rapports du Sénat, la comptabilité de l'Etat et le livre de NKM! Les commentaires seront à l'image de la lecture.

Autre constat, ce livre est principalement constitué des contributions des membres de France 2022 avec des différences de styles d'écriture, tantôt c'est imprécis tantôt c'est trop précis, un manque d'homogénéité avec quelques incohérences ou répétitions. Un tel livre recueil aurait pu être la synthèse des propositions de l'IFRAP ou des articles des Think-Tanks. Ils ne l'ont pas fait, Dupont-Attali si et c'est bien.

Il y a incontestablement du travail et du contenu de qualité dans ce livre-programme. Mais est ce qu'une somme d'idées accouche d'un programme idéal et cohérent ?

 

Commentaires par chapitre

- Le Manifeste : dès l'entrée, il fixe les objectifs  "...au prochain Président de la République la mise en oeuvre d'un pacte national de confiance...", il ouvre les débats "....devra longuement débattre avec les électeurs jusqu'au scrutin de mai 2017..."  et espère un résultat "...s'appuyant sur un gouvernement resserré et sur une majorité aussi large que possible."

Suit une prose de 20 pages sur le Qui, Que, Quoi, Où, Quand, Pourquoi ? mais pas grand chose sur le Comment ?

Le Manifeste dresse un inventaire de la situation de la France, un bilan simplifié des forces et faiblesses, dans un environnement mondial difficile. Ce constat est complété par les perspectives immédiates et un peu de prospective à long terme, les grandes tendances.

Du Bon et du Nul, un peu d'incantation, beaucoup de baratins et d'auto-motivation, pas facile à comprendre, en faire un speech et la salle s'endort.

 

Quelques extraits commentés

- à propos de"... rassembler les français autour du Président"

p 18 - Idéalement, il aurait fallu, pour y parvenir, modifier la loi électorale avant la prochaine élection présidentielle, pour que les élections législatives qui suivront incitent tous ceux qui auront élu le prochain le prochain président de la République à gouverner ensemble. Naturellement cela n'aura pas lieu.

C'est terrible de naïveté et de méconnaissance du fonctionnement des institutions françaises. Evidemment, sans changement de système électif, un nouveau parti avec un nouveau programme ne peut pas s'imposer aux élections à venir. C'est avant d'écrire le programme qu'il fallait réfléchir au comment ?

- à propos du profil du Président

p25 - Bien sûr, le président de la République, et plus généralement l'Etat, a, et aura, de moins en moins d'influence sur la vie des gens. En particulier, le prochain PR aura beaucoup moins de pouvoir que son prédécesseur et infiniment moins que celui qui occupait le même bureau il y a 30 ans. de fait, depuis qu'ont été mises en place les instances de la Vème république, le pouvoir présidentiel a beaucoup diminué, par l'effet conjugué de la mondialisation, de la décentralisation, de l'autonomisation excessive des comités et des agences, des privatisations, de la construction européenne et des révisions constitutionnelles successives.  

C'est n'importe quoi !!!

p 26 - Idéalement, il devra être une femme ou un homme (ouf) de caractère, de vision et de grande compétence technique, ayant exercé d'autres métiers que la politique ; une personne cultivée courageuse, désintéressée, connaissant le monde et ses enjeux, motivée par le seul souci d'être utile au pays, pendant une courte période.

Pour trouver la perle rare, il va falloir attendre les effets du "clonage".

- à propos de la gouvernance

p 37 - 2.La répartition des rôles entre président de la république et Premier ministre est brouillée...

3.Le quinquennat est venu déstabiliser encore davantage le système, en mettant le chef de l'Etat à la merci des partis alors qu'il devrait, une fois élu, non plus être le chef d'un parti mais le représentant de tous les Français, au service de tous les Français, électeurs ou non-électeurs.

C'est archi NUL, quand on prétend écrire un programme de gouvernement, on lit la Constitution et on s'informe sur les institutions françaises.

 

Ce manifeste fixe trois objectifs principaux : Oser, Rassembler, Protéger (p31-33)

La première proposition pour Oser : augmenter massivement le taux d'encadrement à l'école maternelle !!!

Les bras m'en tombent, certes il faut apprendre des mots aux petits de 3 à 6 ans, mais pour "bien" leur parler ce n'est quand même pas nécessaire d'être "BAC + 6". Il faut peut être interdire la sieste !!

La première proposition pour Rassembler : organiser un renouvellement et une meilleure représentation de la classe politique : un président élu pour 7 ans, pas plus de 2 mandats pour chaque élu ; beaucoup moins d'élus.

Cette rédaction vous convient Monsieur Attali ? il s'agit sans doute d'une meilleure représentation de l'opinion des français par le système électoral.

La première proposition pour Protéger : consacrer 2% du PIB au budget de la Défense Nationale.

Enfin, la seule proposition concrète de ce manifeste.

 

Est ce que ce livre-progamme à un avenir ?

Nous sommes à la mi-mai, le livre a disparu des meilleurs ventes de la FNAC après 4 semaines (donc loin du million d'exemplaires vendus). En dehors du portail de France 2022, je n'ai pas entendu parler de débats et surtout il n'y a pas de candidat-Président, Dupont Attali ne veut pas y aller...dit-il.

L'espace médiatique est occupé par Hollande et ses hésitations, Macron et ses velléités, la primaire de la Droite avec un Sarko en souffrance et un Juppé radieux...et tous ne veulent pas de troublions.

Le climat politique et social est tendu, bloqué même : frondeurs, grondeurs, grèveurs, casseurs, bras de fer entre la CGT et le Gouvernement. Qui va flancher sur la "loi Travail"?

Pas de candidat. Pas d'engouement des Français. Pas de débats. "lepapadi.com"' voit mal un pacte national de confiance naître spontanément et un parti qui n'existe pas obtenir une majorité large avec les institutions actuelles (commentaires dans le prochain billet)

Elucubrations : Attali se décide faute de ..Macron s'accapare le programme...la société civile s'ouvre et propose Philippe Dessertine, Agnès Verdier-Molinié (ma préférée).

"lepapadi"

A suivre- Les institutions et la vie politique

Président Programme 2017 institutions Constitution Elections

Ajouter un commentaire