Le Quizz du Président

Quizz du Président

Les réponses et des informations complémentaires dans le dossier "la Constitution par un NUL" dans les "Constantes du Pape"

1 - le Président peut il déclarer la guerre ?

Non

Art 35 la guerre est autorisée par le Parlement

2 - le Président peut il faire un référendum ?

Non

Art 11..sur proposition du Gouvernement...il peut soumettre au référendum..

3 - le Président peut il ordonner à l'administration ?

Non

Art 20 le Gouvernement dispose de l'administration

4 - le Président peut il proposer une loi ?

Non

Art 10 il promulgue la loi mais ne propose pas

5 - le Président peut il faire décoller un avion avec la bombe atomique ?

Non

Art 20 le Gouvernement dispose de la Force armée

6 - le Président peut il disposer des pleins pouvoirs ?

Non

Le terme "les pleins pouvoirs" n'existe pas dans la Constitution

 

Dans aucun article de la Constitution il n'est indiqué que le Président dispose d'un pouvoir de Gouvernance, par contre il peut intervenir et s'assurer que le fonctionnement des institutions (art 5) est garanti. Il est présent au Conseil des Ministres, il peut dissoudre l'Assemblée si la gouvernance est empêchée, il a un pouvoir judiciaire avec le droit de grâce, il dispose d'une capacité de nuisance (ou de surveillance) en signant ou non les documents officiels, législatifs, nominations à des postes régaliens....

Le pouvoir du Président doit être constaté dans toutes circonstances. Le Président Hollande, comme Sarkozy, parce qu'il est aussi élu comme chef de parti disposant d'une majorité (avec des mandats de 5 ans concomitants), joue le rôle de Premier Ministre. Le Chef du Gouvernement, le collaborateur, est aux ordres et n'assiste pas aux réunions internationales (contrairement aux chefs de gouvernements des autres pays).

Pour apprécier réellement le pouvoir exécutif du Président, donc également sans majorité, il suffit de se remémorer la cohabitation dure Mitterrand/Chirac. Chirac a gouverné mais Mitterrand, sans pouvoir exécutif, l'a recadré chaque fois qu'il le pouvait et exploité les ambiguïtés de la Constitution pour afficher la différence. Il y a eu des bisbilles sur les nominations, mais le cas des négociations internationales était typique de la dualité constitutionnelle qui donne au Président "art 52 ..négocie et ratifie les traités" et "art 53 l'Assemblée ratifie ou approuve la loi relative au traité". Si les deux partis campent sur leur position, il y a une impasse !(rappelez vous des images d'une réunion à Tokio). Situation très inconfortable pour la France et ses partenaires, comment négocier avec deux voix discordantes?

Il y a une deuxième ambiguïté dans la Constitution, le Président est un Chef des armées sans les troupes. Il dispose (d'après les reportages à la télé) du bouton rouge nucléaire, mais il ne peut pas faire décoller un avion. En cas de situation guerrière, c'est le Gouvernement avec le Parlement qui a la main et le Président est contraint si nécessaire de suivre. La Constitution est muette sur "le bouton rouge nucléaire" en cas de cohabitation !!!

Aussi bizarre que cela puisse paraître ces ambiguïtés ne sont jamais abordées, pas plus que la rédaction de certains articles très mal écrits.

C'est une lecture de la Constitution, je suis ouvert aux critiques et remarques justifiant une interprétation différente, changer d'avis ne me pose aucun problème.

Si vous rencontrez C Barbier, l'érudit dandy journaliste à l'écharpe rouge, faites lui part de ce Quizz. Sa lecture de la Constitution, maintes fois exprimées sur ondes et écrans qu'il fréquente, me fait douter de mon analyse. Mais jusqu'à preuve du contraire ...

"lepapadi.com"

 

Président institutions Constitution Elections Journalistes Presse

Ajouter un commentaire