La Constitution par un NUL

  Ne restez pas incultes, visitez le site "lepapadi.com" et lisez les articles sur la Constitution. une analyse critique pour vous ouvrir le cerveau et ensuite vous pourrez ecrire et parler en toute connaissance.

Non l'article 16 ne donne pas les pleins pouvoirs, mais des pouvoirs exceptionnels pour des mesures exigées dans des circonstances dramatiques pour la France.

Non la Constitution ne permet pas au Président de gouverner par ordonnances, seul le gouvernement gouverne et ordonne.(même Attali ne le sait pas !!!)

Oui le Président peut dissoudre l'assemblée à tout moment, mais doit attendre 1 an pour une nouvelle dissolution.

Ce qui est différent de l'affirmation de N Beytout dans "C'dans l'air" du 10/05, pas de dissolution 1 an avant des élections

Oui dans une cohabitation, le Président n'a quasiment aucun pouvoir sauf de nuisance

C 'est le Parlement qui est responsable de la déclaration de guerre et le gouvernement qui gère l'emploi des armes y compris l'arme atomique, concrètement pour sortir de sa base un SNLE est au ordre du Ministre de la défense, donc du Gouvernement.

Oui le 49-3 est utile pour gérer la France habitée par des Français égoistes et des députés soucieux de leur porte monnaie plutot que de l'intérêt général.

Important, lecteur de cet article prévenez M Christophe Barbier il faut qu'il s'informe sur la Constitution cet érudit.

 

Fin de l'analyse

Titre XVI [art 89] la Révision
...appartient au Président de la République sur proposition du Premier Ministre

Conclusion : ce dernier article confirme que les pouvoirs d'agir attribués au Président par la Constitution sont très limités.

Nous sommes dans une situation de blocage de la vie politique parce que les élus ne respectent pas la Constitution. Le Président va au front et s'expose, le Premier Ministre au lieu de s'imposer, joue le sous fifre !!

Et cela ne changera pas, parce que personne n'explique aux français (qui aiment l'élection présidentielle) que l'on confond régime présidentiel et régime parlementaire et qu'il serait bon de choisir.

En proposant l'élection présidentielle au suffrage national, De Gaulle pensait à lui et savait que ces "veaux" de français suivraient !!! sauf en 69. Gavroche en 2016 chanterait

Si notre gouvernance bricole
C'est la faute à De Gaulle
Si la France est dans le pétrin
C'est la faute à Jospin

A lire dans "les billets du Pape"les 6 billets sur la Constitution

 

Ajouter un commentaire