Z'Ayrault c'est NUL

Notre ex premier ministre, dont la gestion a alourdi la dette de France de 150Mds€ en 2 ans, plombé l'activité du pays par des mesures doctrinaires pour satisfaire les députés socialistes d'une incompétence économique stupéfiante, pour faire le BUZZZ il récidive, avec l'appui de ces mêmes députés,en proposant une réduction de CSG sur les bas salaires en contrepartie de la suppression du RSA activité.

La CSG c'est déjà une usine à Gaz, petit rappel : Initialement fixé à 1,1 % en 1991, son taux est passé à 2,4 % en 1993, à 3,4 % en 1996 et à 7,5 % en 1998. En 2015, pour faire simple, comme d'habitude, les socialistes introduisent des nuances :

            7,5 % sur les revenus d’activité et assimilés ; 

            6,6% sur les pensions de retraite et de préretraite ;

            6,2% sur les revenus de remplacement ;

            8,2 % sur les revenus du patrimoine et de placement (rentes viagères, plus-values…).

Ce n'est pas suffisant Z'Ayrault propose le découpage du 7.5%, c'est de l'incompétence, c'est NUL.

La CSG est une cotisation sociale. Elle est recouvrée par les URSSAF pour la partie revenus d’activité et par l’administration fiscale pour la partie revenus du patrimoine. Cela entraîne de reprendre tous les articles concernés du CGI et du Code de la Sécurité Sociale, l'inverse de la simplification administrative, de l'allègement des contraintes des entreprises. C'est NUL

Vous voulez donner du pouvoir d'achat aux petits salaires, c'est simple, vous réduisez le taux de cotisations de la part salariale. vous obtenez le même résultat.

Je n'arrive pas à comprendre cette attitude doctrinaire des socialistes. La France est empêtrée dans des structures lourdes des codes complexes illisibles, le chômage est pesant, tout le monde clame qu'il faut alléger les contraintes, libérer les initiatives, simplifier les procédures. Que proposent ils : des usines à gaz. Messieurs les socialistes, c'est la création de richesses qui améliorera l'emploi et les salaires, laissez les Français entreprendre.

Pour votre information Mr Z'Ayrault, un même  taux de cotisation sur les revenus génère de la redistribution sociale. Pour une prestation identique à l'hôpital ou chez le médecin, un salaire de 1000€ cotise une CSG de 75€ et un salaire de 10000€ cotise pour 750€

Retour sur la CSG, que notre illustre Mr Piketty et autres Politiques voudraient intégrer à l'impôt sur le revenu, avec l'arrière pensée de la rendre progressive. Attention Danger.

En 25 ans le rendement de la CSG est passé de 0 à 92 Mds€ en 2013, soit plus que l’impôt sur le revenu et elle représente plus des deux tiers des impôts et taxes affectés à la protection sociale. Elle ne serait plus recouvrée par l'URSSAF mais par le fisc, ce qui reviendrait dans les faits à intégrer la SECU dans les comptes de l'Etat, la filiale est absorbée par la maison mère. L'impôt sur le revenu passerait de 75 à 170 Mds€, de ce montant il serait impossible d'extraire l'ex-CSG compte tenu de l'impact des niches fiscales et autres défiscalisations, pratiques courantes de notre gouvernance.

En comptabilité publique les recettes ne sont pas affectées, c'est à dire adieu à la gestion des déficits.

Ha un oubli, Mr Z'Ayrault, que fait on avec la RDS ?

 

CSG Socialistes IR

Ajouter un commentaire