WHIRPOOL

un VRAI bon cas pour débattre sur quelle France ? et ce n'est pas anecdotique !

Les questions que soulève Whirlpool et quelques commentaires

 

Peut on interdire la fermeture d'une usine ? dans une dictature peut être, pas dans un pays de droit !

Peut on lancer le boycott des produits Whirlpool ? attention ce sont aussi les marques Indécit, Electrolux, Laden, Blauknecht....et les distributeurs français Darty, But,...

Peut on adopter des mesures de représailles contre la Pologne ? peut être possible, mais attention à la réciprocité, 60% du commerce extérieur de la France se fait en Europe !!

Pourquoi le dumping social est toléré en Europe ? la convergence des règles fiscales et sociales dans l'UE n'est pas d'actualité aujourd'hui, cela reste un voeu

Qui est le propriétaire de Whirlpool ? Une société américaine cotée en bourse avec des fonds de pension comme actionnaires.

Pourquoi les actionnaires veulent gagner de l'argent avec l'entreprise ? Les fonds de pensions veulent des dividendes pour payer les retraite de ses assurés, Financement quasiment inconnu en France, chez nous c'est le principe de la répartition (depuis le conseil de la Résistance en 1945), théoriquement les cotisations servent à payer les pensions des retraités et quand il n'y a pas assez de cotisations c'est l'impôt qui trinque.

Pourquoi les entreprises quittent la France ? il y a des raisons économiques, de la mauvaise gestion, un marché de l'emploi bloqué, un climat social tendu (la CGT est très agressive en France) mais aussi chez les patrons un manque de fierté nationale!

Peut on conditionner des aides et des subventions publiques contre un maintien de l'activité ? prenons l'hypothèse que l'entreprise refuse les aides et deux ans plus tard dépose son bilan ! que conclure ?

La France a t elle une politique industrielle ? En France la politique industrielle est le résultat d'une collusion entre patrons et élus de tous bord. Relations intéressées où l'intelligence, la pertinence et la cohérence sont absentes.

 

Whrilpool aujourd'hui, Continental hier....mais Peugeot-Renault avant hier. L'industrie automobile, un cas très intéressant pour notre réflexion, depuis une dizaine d'années nos fleurons ont réduit leur production de voitures et leur effectifs en France tout en construisant des usines et des emplois en Europe de l'Est, alors que sur la même période les marques Allemandes ont investi et créé des emplois en Allemagne !!

Le motif du coût de production ne tient pas la route, la différence de compétence non plus...alors !!! et si tout simplement les fonds de pensions, le patronat et les syndicats allemands avaient un sens aigu du devoir national ??

Marine Le Pen est dans la posture dictatoriale "pas de fermeture de l'usine", Macron parle de rétorsion contre la Pologne. C'est quand même pas terrible pour deux prétendants "Président".

Des solutions ?

- Proposer une contrepartie financière à Whirlpool pour un bilan économique équivalent, c'est une ouverture au chantage, favoritisme, concurrence déloyale dans un même pays. A écarter

- Examiner les possibilités de reprises d'activité sur le site ? attention au margoulins, j'ai en mémoire des reprises successives des ex usines Thomson, en Bretagne, qui ont abouti à une fermeture différée.

Le réalisme : négocier les conditions de rupture, pour le meilleur intérêt des employés et réfléchir intelligemment à des propositions de formation pour un reclassement.

Un chantier incontournable pour le prochain gouvernement.

 

Patrons Etat Providence Whrilpool Economie Election chômage

Ajouter un commentaire