DEmunis et DES aides

DEmunis et DES aides  suite et Quizz

Le précédent article ne traite pas la liste exhaustive des aides existantes. Il faut ajouter évidemment les aides aux personnes âgées, l'APA, le maintien à domicile et les remboursements de la sécurité sociale ...etc, les aides locales départementales, régionales qui couvrent et complètent le champs des "aides" au sens large.

L'objectif était de montrer, en prenant en compte les prestations légales* de la CAF, que la France, avec les gouvernements successifs, avait mis en place des minima sociaux et qu'à bien regarder ces minima, dans leur application ils aboutissaient pratiquement à un revenu minima pour tous les français. Revenu minima, revenu décent, allocation unique, revenu universel ce n'est qu'un choix de communication et "accessoirement de moyens" pour être crédible.

Pour "aider" les candidats dans leur choix de promesses, lepapadi propose un QUIZZ, page d'accueil.

"lepapadi" a tester le QUIZZ

Les AIDES

Sont elles efficaces ?

Faut il les différentier ?

Choix lepapadi

Les allocations familiales

oui

oui

Les allocations logement

Oui, mais

oui

Les allocations handicap

Oui, mais à suivre

oui

Les allocations RSA

oui

oui

Les allocations ASS

Oui mais peut évoluer

oui

La prime d'activité

oui

oui

Les allocation Aspa

oui

oui

Et autres ...

 

 

Conclusion : Tout système d'aides doit être différencié, un avis différent est irresponsable. Maintenir toutes les catégories ? peut être pas. Mais la simplification ne peut résulter que d'une concertation avec les organismes gestionnaires des aides, pourquoi a t on créé des catégories?

Dans le cas d'une gestion 80/20 "je légifère pour 80% et je gère les 20% restant" une possibilité est de donner une liberté financière directe pour gérer localement les situations difficiles mais ponctuelles et évolutives, sachant que ce n'est pas dans les us de l'administration française qui préfère toujours s'appuyer sur un texte.

Au delà de ce constat il y a les propositions sur le devenir de ces aides, plutôt que de les revaloriser à cause de la proximité avec le SMIC, lepapadi a choisi :

1 - investir dans le logement social par un programme ciblé sur 10 ans

2 - réfléchir et essayer tout ce qui peut faciliter le retour à l'emploi des "RSA"

3 - analyser l'efficience et la pertinence des "aides".

 

* Troubles : Les prestations légales de la CAF (document exploité pour le précédent article) comprennent le RSA et le handicap avec des chiffres conséquents : le RSA à 2.4 millions de foyers et 12.7 Mds€ d'allocations, l'AAH à 1 million de personnes et 8.7 Mds€ d'allocations, mais il est dit nulle part que ce sont les départements qui les gèrent !

Hors pour d'autres recherches sur les départements lepapadi constate que les dépenses sociales, à leurs charges, s'élèvent en 2013 à 34 Mds€ dont le RSA à 1.5 millions de personnes et 8.7 Mds€ d'allocations et l'AAH 375 000 personnes et 6.3 Mds€ sans qu'il soit question de la CAF !

Quelles explications à ces données ?

 

Etat Providence Chomage institutions

Ajouter un commentaire