Créer un site internet

Chomâge et Décadence - Clichés

Les "clichés" ci-après, suite d'observations personnelles, viennent étayer ou pas les causes énoncées dans "Chomâge et Décadence" et sont forcément un peu subjectifs et critiquables. Au delà du constat, peuvent ils suggérer des solutions, proposer des remèdes pour relancer la France ?

Où est ma voiture

La France, berceau de l'automobile, ne produit plus que 1 500 000 véhicules sur son territoire alors que l'Allemagne en produit 5 00 000. Terrible désindustrialisation, des dizaines de milliers d'emplois disparus, transférés ailleurs en Roumanie, au Maroc, en Slovénie, en Chine ....Chercher l'erreur ?

- L'incompétence dans les choix stratégiques des Peugeot - Renault

- L'Etat français et son jacobinisme qui se mêle de tout

- Les syndicats et la préservation des acquis à tout prix.

Je pencherai pour la collusion néfaste entre les industriels et les représentants de l'Etat, dans une situation plutôt conflictuelle des relations sociales. Résultat : manque de stratégie à long terme, délocalisation pour éviter le dialogue, courage je fuis.

 

Entreprise numérique

Dans les articles qui paraissent sur les start-ups, les descriptions du cadre de travail, le statut des employés, le temps de travail, la hiérarchie des postes, les échanges entre employés et direction.. tout est différent, nouveau et variable selon l'entreprise.

Exit le code du travail, un créateur de logiciel travaille le jour et la nuit. Les applications numériques sont utilisées pour gérer les plannings, la logistique etc...Très rapidement les visions de développement sont internationales avec tout ce que cela entraîne sur le plan comptable, investissement, chiffres d'affaires. le cadre national n'est plus la référence..

Le défit est énorme pour la France bloquée, réglementée, avec une administration veillotte, lourde. Le risque, voir les start-ups quitter la France.

Une solution : table rase du passé, imaginons l'entreprise nouvelle au niveau européen, avec un seule taxe de fonctionnement, un même taux d'imposition sur le résultat et une rémunération au brut de ses effectifs (chacun gère sa retraite et sa protection sociale) . L'objectif: avoir une entreprise vivante, adaptable.

 

La France un nain maritime qui dort sur son glorieux passé

- La CMA-CGM, premier armateur français vient de mettre en service le plus grand (400m) porte-conteneurs (18000), acquiert un armateur Singapourien. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

La France dispose d'une exposition maritime exceptionnelle "Méditerranée, Atlantique, Manche, Mer du Nord". Ces côtes voit passer au large 30% du trafic maritime mondial !!

La France, avec un passé maritime prestigieux, autrefois leader dans la construction navale, gère son industrie navale en décrépitude à coups de subventions ou autres aides déguisées pour maintenir un chantier en activité et gagner quelques contrats de paquebots !!!!

Marseille, 1er port français avec 80 millions de tonnes de marchandises traitées, est le 5ème en Europe, loin derrière Rotterdam 450 millions (données 2012).

Le Havre, 1er port français pour les conteneurs (2.5 millions d'EVP) , loin derrière Rotterdam 12.5 millions (données 2012).

Chercher l'erreur ?

L'Etat a mal géré ses investissements portuaires !!

L'Etat a mal géré les liaisons commerciales entre ports et bassins industriels !!

Les industriels et les banques n'ont pas voulu investir ou manquer de vision !!

Les dockers CGT ont fait fuir les compagnies maritimes !!

Combien d'emplois disparus ??

Une industrie navale moribonde !!

 

La France, une campagne !!

- Depuis une vingtaine d'années, pour raison familiale, je me rends en Angleterre et Allemagne, chaque fois je suis frappé par la différence de sensation quand je traverse la Belgique, les Pays bas, l'Allemagne, ou quand je passe le Chanel. Le trafic, le nombre de voies sur les autoroutes changent, les usines le long des routes ou à l'approche des villes, je perçois une activité, ça bouge. En France, on est à la campagne, hors région parisienne et la vallée de la Seine vers Le Havre vous ne voyez rien le long des autoroutes. Et si vous quittez les autoroutes !! un jour pour me rendre à Angoulême, j'ai traversé  Chef-Boutonne (79) à 40km de Niort, 2200 hab, la déviation fait le tour du village, que voit on "des champs", à destination je demande à mes amis "je viens de traverser Chef-Boutonne, on y fait quoi ?   bof.....hésitation... Niort, l'agriculture !!" A la traversée de chaque village vous pouvez vous posez la même question : qu'est ce qui fait vivre ces villes et villages??..les retraités, l'assistance sociale, les emplois publics, le dortoir d'une grande ville à proximité ....

Pourra t on continuer à entretenir nos 36000 communes ? un choix de mode de vie.

- Même constat dans les villes, en Allemagne dans toutes les grandes villes il y a des sièges sociaux des grandes entreprises, il y a des tours, en France hors la Défense et un peu à Lyon, il n'y a rien. Dans le grand Ouest Nantes Angers, Le Mans, Rennes, Cherbourg, Brest, Lorient..plus de 7 millions d'habitants. il n'y a rien qui indique une puissance économique. Comparativement à la Belgique (même population) ou à Dusseldorf, Cologne et tout le bassin de la Ruhr.... c'est la campagne.

- Brest, en 1962, à l'Arsenal 5000 ouvriers, des milliers de marins, 50 ans plus tard  des résidus. Rennes, Citroen jusqu'à 10 000 employés... aujourd'hui 3000, sera la prochaine fermeture de PSA ?. Si l'agroalimentaire quitte la Bretagne avec les cochons, c'est la Bérésina.

Une chronique à suivre et à compléter avec VOS clichés

 

Industrie Navale activités portuaires

Ajouter un commentaire