A Manuel Valls, manuel pratique pour l'emploi

A Manuel Valls, un manuel pratique pour l'emploi.

 

J'écoute J Tyrol, ce matin, le code du travail crée du chômage, il faut libérer l'entreprise, laisser les patrons embaucher et licencier. Je lis deci delà il faut supprimer les seuils, il faut revoir le code du travail, la représentativité des syndicats, le niveau du SMIG, les indemnités de chômage et et et.....Tout a été essayé sauf le Courage à l'appui d'une Analyse Pertinente, Intelligente, Cohérente (ça tombe APIC) sans besoin de financement et d'application immédiate.

- Moratoire de 5 ans des seuils sociaux : ça ne coute rien, il ne peut y avoir que des embauches !!!! et il faut repenser le code du travail, l'adapter au contexte économique, le réécrire. Mais tout celà entraîne la création de commission et la négociation avec les partenaires sociaux qui prendra du temps. Le temps est précieux, la décision du moratoire est immédiate, en contrepartie, mettre en place une surveillance, pour recevoir toutes les doléances et constater les comportements.

- Simplification à l'extrême de la création de l'auto-entrepreneur : il faut libérer la créativité et l'initiative, qui peut être complémentaire avec la lutte contre le Black. Inscription dans une CCI qui lui désigne un gestionnaire ou centre de gestion"gratuit mais obligatoire", pas de plafond de chiffre d'affaires, avec un régime simplifié, une cotisation sociale et une cotisation retraite, seul avantage, le prélèvement est décalé de 2 ans. Il est imposé sur son résultat.

- Relance ciblée de l'activité : l'Etat n'a pas les moyens de financer des relances et seuls ceux qui ont des moyens peuvent investir, c'est une réalité. Le parc immobilier doit être rénové : isolation, mise aux normes électriques (avec une contrainte d'agir), suppression des canalisations de plomb (avec une contrainte d'agir), modernisation des installations de chauffage. Des mesures simples, immédiates, ne pas aller chercher la petite bête, de l'efficacité et pour aller très vite, la cerise sur le gateau : une ouverture fiscale sur 18 mois.(ex : déduction de 25% du prix des travaux sur 3 ans -10 10  5- sur le revenu pour les propriétaires-résident, pour les propriétaires-bailleur abattement de 25% du loyer concerné) - Les campagnes publicitaires de l'Etat, en cours, vont dans le bon sens

Perspectives : Notre société est globalement pourvue en "habitation, vetements, nourriture, transport ", les besoins sont dans les services, le confort et les loisirs. Il n'y aura plus de création d'emplois industriels, même en cas de relocalisation. La robotisation remplacera l'homme. Dans cette perspective, il n'est pas certain qu'il y ait un créneau pour un salaire moyen entre les services sans qualification et les niches. Il faut donc mettre en place des politiques souples adaptables pour gérer la précarité, la flexibilité ou la multifonction au niveau individuel " et attention il n'y a plus de fontières". Un chantier pas facile à résoudre : comment inciter au travail pour 1200€ quand on peut bénéficier sans travailler de 700€ + des gratuités ????

Si celà ne marche pas, retour à la case départ et !!!!!!!

 

Réformes structurelles code du travail

Ajouter un commentaire