LEPAPADI.....tel le PHOENIX qui renait de ses cendres

SCOOP

SAISON 2 : VOLCANIQUE

avec la participation des grandes rapporteuSes  G Dédette et G Dessous , à lire dans leurs cahiers

MUNICIPALES 2020
concerne les communes de GMVA (Golfe du Morbihan Vannes Agglo)   
Mesdames et messieurs les élus pour votre information 

 

Mais aussi à lire aussi "A la UNE" : Le financement des retraites et le courage de présenter et de parler des VRAIS chiffres de la SECU  

Sans oublier : "Les pensées de Fanchic" 

Le F R R   en stand-by, dossier dans "Téléchargement"....     C'est pas fini !!!

Toutes les publications sont stockées et consultables dans "Archives" ci dessous

Municipales 2020

  Documents à consulter

"Communes et Finances"  Commune finances 2Commune finances 2 (4.92 Mo) Analyse de la qualité de l'information financière accessible aux habitants d'une commune

Collectivités Infos "  Collectivites infos 2Collectivites infos 2 (93.5 Ko)  des informations générales

"Les listes connues" (actu jour) Listes municipales (99.5 Ko) Quelles alliances mairesques pour conquérir GMVA "Où se trouve le pouvoir !!!

Les règles du scrutin : Le scrutin est proportionnel, de liste, à deux tours avec prime majoritaire accordée à la liste arrivée en tête (art. L260 s. du Code électoral).

Au premier tour, la liste qui obtient la majorité absolue des suffrages exprimés reçoit un nombre de sièges égal à la moitié des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages exprimés, en fonction du nombre de suffrage obtenus.

Lors de l’éventuel second tour, seules les listes ayant obtenu au premier tour au moins 10% des suffrages exprimés sont autorisées à se maintenir. Elles peuvent connaître des modifications, notamment par fusion avec d’autres listes pouvant se maintenir ou fusionner. En effet, les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés peuvent fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10%. La répartition des sièges se fait alors comme lors du premier tour.

Budget deVannes https://www.mairie-vannes.fr/fileadmin/user_upload/Deliberations/2019-02-04/Documents/5_Annexe_Annexe_1_-_Rapport_de_presentation_BP_2019.pdf

Ne pas oublier de consulter "Les cahiers de Ginette"

Le régime indemnitaire des élus : Si on examine le cas de Vannes, ville de plus de 50 000 hab et moins de 100 000 hab selon la circulaire du 9 janvier 2019, l'indemnité maximale brute mensuelle

- du maire       = 4278 €     (ville de 1000 à 3500 : 1672€)

- d'un adjoint  = 1711€         (ville de 1000 à 3500 : 641€)

- d'un conseiller = 233€ (inclus dans l'enveloppe du maire + les adjoints)

Dans le cas du département "56", l'indemnité maximale brute mensuelle du conseiller départemental = 2333€ (pour le Président le montant plafond est de 5639€).

Dans le cas de la Région "Bretagne", l'indemnité maximale brute mensuelle du conseiller régional = 2333€ (pour le Président le montant plafond est de 5639€).

Le détail des conditions d'attribution et de gestion, à lire sur le site : https://www.collectivites-locales.gouv.fr/regime-indemnitaire-des-elus

A la UNE Il faut bien suivre l'actualité

Je remets le couvert sur les RETRAITES.... ils parlent enfin du "FINANCEMENT"

Pour vous, pour calculer votre retraite un tableau "Cal Ret" et sa note de commentaires "Notes Ret

une vision "AUTREMENT volcanique" par Lepapadi

La reforme des retraitesLa reforme des retraites (3.42 Mo)

qui disait le 5 sept 2019Il n'y aura pas de réforme des retraites pérenne tant que la confusion entre assurance et solidarité sera maintenue. L'assurance retraite résulte des cotisations, la solidarité concerne l'impôt. Dans un contexte économique déficitaire l'équilibre du mélange sera obtenu par l'impôt, donc par la dette.
Et je ne suis pas le seul

Le 12 dec  dans FIPECO de François Ecalle énarque a exercé à la cour de comptes

".. Il faudrait redonner un sens aux comptes sociaux en distinguant les fonctions d’assurance et de solidarité de la sécurité sociale"

(J M Vittori - Les Echos 22/03/2019) Les deux confusions qui sapent le modèle social français Dans le débat sur la protection sociale, on confond sans arrêt Assurance et Solidarité, logique horizontale et logique verticale....D'où l'impossibilité d'y voir clair et de maîtriser les comptes.

 

Réforme des Retraites : La SOLUTION (cliquez)

 

La caractéristique du nouveau système

Par rapport à un système purement capitalistique, le système par points permet une modulation de la valeur du point autour d'une valeur moyenne pour donner un bonus aux basses retraites contre un malus aux hautes retraites, mais c'est un système par capitalisation.

 

Ils sont dans le Rouge        Des Chiffres INCROYABLES mais VRAIS 

En 1996, à la création de la CADES*, la dette des organismes sociaux selon Maastricht s'élevait à 23 Milliards d'€. De 1996 à 2018, les ressources de la CADES apportées par la CRDS*, mais aussi par la CSG et autres prélèvements se chiffrent à 155 Milliards d'€ d'amortissements de la dette sociale, qui s'élève à 204 Milliards d'€ en fin 2018.

C'est à dire que la SECU s'est endettée de 180 + 155 = 335 Milliards d'€ depuis 1996.

Et ce n'est pas tout, la CSG apportée à la CADES est un prélèvement sur les ressources de la SECU qui a été compensé par une subvention d'équilibre financée par l'Etat en déficit, donc par la dette de l'Etat.

*CRDS : Contribution au Remboursement de la Dette Sociale
*CADES : Caisse d'Amortissement de la DEtte Sociale

La SECU voit Rouge en 3 images

Secu 1

La SECU voit Rouge suite

 

Secu 2

 

 

 

 

La SECU voit Rouge suite 2

Secu 3

Les Cahiers de Ginette .(màj 20/11)...... et les Découvertes de Georgette

En discutant avec mon ami Alain sur le sort des malheureux français, toujours à se plaindre, jamais contents, j'ai balancé des chiffres "non vérifiés" comme des certitudes. Alain sceptique doutait fort de mes chiffres et l'idée m'est venu de publier régulièrement dans "les cahiers de Ginette" quelques données financières et numériques pour former/informer les lecteurs et éviter de dire trop de conneries dans les discussions de comptoir. 

à lire dans "les cahiers de Ginette"  Toutes les infos y sont stockées

Sommaire
- Les salaires dans le privé et dans la fonction publique 
- Le régime indemnitaire des élus
- L'indice des prix à la consommation  IPC et Inflation
- Composition de la population française
- Les retraites en 2016
- Les niveaux de vie

INFLATION : Informations et comparaisons sur les 10 dernières années et depuis 2002 (arrivée de l'€)

Sans chercher à pinailler le 1/10ème, l'inflation est de l'ordre de 24% entre 2002 et 2019 dont 10% sur 2009/2019.

Sur les mêmes périodes (analyse perso) ma retraite nette avant impôt à progresser de 17.5% depuis 2002 et seulement de 5.5% depuis 2009 soit moitié moins que l'inflation, suite à l'impact de la CSG (en brut la variation est de 7.8% au lieu de 10%). Ce constat s'applique aux retraités de la fonction publique, sur 20 ans il y a une perte de pouvoir d'achat de 6.5%

Comparaisons avec d'autres indicateurs sur la période 2009/2019

- le SMIC augmente de 13.8%

- la retraite minimale ou minimum contributif  augmente de 7.8%

- la valeur du point d'ARRCO n'augmente que de 6.7%

- le minimum vieillesse fait un bond de 28%

 

 

En lisant un document* du Ministère des Finances  "En 2018, les charges financières nettes augmentent de 5.8 Md€ sous l'effet de la hausse les charges financières (5.6 Md€)..."  exemple de rédaction très courant dans le CGE et déjà critiqué maintes fois par Fanchic.

Dans le cas présent, les explications suivent.. il suffisait d'écrire "En 2018, les charges financières nettes augmentent de 5.8 Md€ pour les motifs suivants: ..."

Le détail est dans la prévision "Le solde budgétaire s'établit à - 76,0 Md€ à fin 2018, en amélioration de 9,7 Md€ par rapport à la prévision inscrite dans la loi de finances initiale (-85,7 Md€) "..c'est mieux dans ce sens qu'avec une prévision à -65.7Md€ aussi cohérente compte tenu de la tendance affichée et  en diminution par rapport à -67.7Md€ en 2017. Le détail est dans la prévision, car ce document "le PLF 2019 de sept 2018" donnait aussi un solde révisé en 2018 de - 81.3 Md€ mais qui ne montrait qu'une amélioration de 5.3 Md€. Il n'y aura pas de problème en 2019, la prévision est à -98,7 Md€.

* Rapport de présentation (4 pages) des comptes de l'Etat 2018

 

En cliquant sur une publicité du portail Yahoo

lu sur le site Vattenfall : La production d’électricité éolienne en France

En dépit des contraintes administratives qui ont freiné les raccordements en 2018 et début 2019, le parc éolien de l’hexagone connaît un développement plutôt constant depuis le début des années 2000 ; il atteignait fin 2018 près de 15,3GW, soit un peu plus de 11% de la puissance globale du parc de production électrique français, établi à 133GW à la même période).

Lu sur le site "EDF" : Production française d'électricité en 2017 : 529.4 TWH dont 24 TWH d'éolien
(1 Twh = 1000 Gwh)

 

Climatologie et Histoire

Climat histoire

Aigues-Mortes, le port des croisades de St Louis. Un peu d'Histoire ne peut pas nuire à notre culture.

Extrait du site :
https://ot-aiguesmortes.com/les-croisades

XIII° SIÈCLE – DÉBUT DE LA FORTIFICATION D’AIGUES-MORTES

Un point de départ pour les CROISADES.

Dès 1244, l’architecte Eudes de Montreuil dresse les premiers plans du port et de la ville. Le chroniqueur Jean de Joinville, Sénéchal de Champagne, qui doit devenir le minutieux historien du roi Louis IX, insiste sur le fait que le roi Louis collabore quotidiennement avec son architecte. Pendant quatre ans, toute la contrée se consacre à cette œuvre immense.

la suite à télécharger

Questions de fin de lecture: un galion de 32m de long, 9m de large et 8m de haut pourrait il accoster à Aigues-Mortes ?

Si le niveau de la mer n'a pas varié en 900 ans, pourquoi varierait il d UN METRE en 80 ans ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Climato-sceptique - 1 Ma contribution à la Convention - 2 je suis et vous explique Pourquoi ?

1 Ma Contribution à la Convention

Note - Je n'ai pas fait l'inventaire de toutes les contributions à la CONVENTION, mais je n'ai pas constaté de thème doutant de l'évolution climatique. La pensée unique semble la règle, ce n'est pas la mienne.

Pour votre information et surtout votre réflexion.

Dans l'analyse des propositions franco/françaises pour lutter contre le changement climatique, je distingue deux domaines à examiner

- notre environnement : on y trouve la lutte contre les pollutions, la protection de la biodiversité, les économies et nouvelles sources d'énergie... et les actions sont de l'ordre de la règlementation, de l'éducation, de l'information raisonnée. La CONVENTION offre une confrontation d'idées qui peut déboucher sur des propositions concrètes . Je suis contre toute taxation*.

- le changement climatique au niveau de la planète : on y trouve les gaz à effets de serre, le trou d'ozone, les variations de température, le niveau de la mer ....La Convention peut aborder ces sujets mais être consciente que le franco français n'aura pas d'impacts sur l'état de la planète. Je suis conscient des variations climatiques ponctuelles, mais je pense qu'elles sont insignifiantes dans le cycle de la "terre".

Cette position est peut être erronée, mais dans le contexte économique mondial actuel, il y a des quasi certitudes sur des perspectives de développement économiques connues, sur lesquelles, compte tenu du mode d'élaboration et de mise en oeuvre des accords internationaux, il n'est plus possible d'agir. C'est à dire que l'horizon à 2050 est déterminé et même plus loin.

Deux exemples : le transport aériens et l'automobile

Lu dans la presse : " Airbus relève ses prévisions de commandes d’avions - Les compagnies aériennes auront besoin de 39 000 avions neufs dans les vingt ans à venir, dont une majorité de moyen-courriers. Le nombre de passagers aériens va doubler d'ici à 2036 (estimation de l'IATA 7.8 milliards)".

Sur le plan industriel cela veut dire que le nombre d'avions va doubler et qu'aujourd'hui on extrait le minerai qui va servir à confectionner les trains d'atterrissage (en acier spéciaux) des avions qui seront assemblés en 2030/2035 et volés jusqu'en 2050. Ce genre de raisonnement est également vrai pour les infrastructures portuaires, mais également l'hôtellerie , toutes les activités associées aux déplacements...

Un peu d'humour, la Convention peut elle proposer l'interdiction aux chinois de prendre l'avion pour venir en France !!!ou combien de voiliers faut il construire pour faire voyager 1 million de personnes ?? ou encore, en 2036 la population aura augmenté d'1 milliard, la Convention peut elle leur interdire la perspective d'acheter un lave vaisselle !!!!

Quelques chiffres sur l'automobile.
L'estimation du nombre de véhicules dans le monde aujourd'hui est de l'ordre de 1.5 milliards soit la production mondiale des 15 dernières années. En 2020, 100 millions de véhicules seront produits, 50% en Asie (dont 30% en chine), 20% en Europe, 15% au USA.

Il y a une grande disparité dans la répartition des véhicules dans le monde (les chiffres sont à prendre comme ordre de grandeur, mais ils sont significatifs) :
- dans les pays développés, il y a 1veh/ 2 pers, soit 600 millions
- en Chine il y a 1veh/5pers, soit environ 300 millions
- en Inde et en Afrique c'est environ 1veh/12 pers, soit environ 250 à 300 millions.

Le potentiel de développement est énorme, même sans chercher à rattraper le niveau des pays développés. En Inde et en Afrique une prévision de 1veh/6pers correspond à une augmentation de 300 millions de véhicules !!!

En Afrique, le transport représente un enjeu économique important, la création d'une industrie automobile africaine est un vecteur de développement, avec des créations d'emplois et.....  moins de migrations !!!

En 2030, il y aura plus de 2 milliards de véhicules dans le monde. On peut le déplorer, mais c'est inéluctable et nos discussions de bicyclette/trottinette ne changeront rien sur le volume des gaz à effets de serre produit par l'automobile. Les voitures électriques vont arriver, avec une prévision de 5% en 2030 soit 100 millions de voitures. Mais attention cela implique une industrialisation à marche forcée, comme en Chine, ce qui n'est pas le cas en Europe où on réfléchit sur le futur modèle d'énergie pour l'automobile !!!!(lire annexe)

Rappel de la théorie énoncée par "Lavoisier" Dans notre monde, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Exemple d'application à l'automobile, dans une voiture hybride l'énergie consommée pour se déplacer au moyen des moteurs thermique ou électrique est obtenue par le combustible "Essence". L'électricité n'existe pas à l'état naturel, il faut la produire. Dans la voiture tout électrique, l'électricité peut être produite par différentes sources avec un impact variable sur les gaz à effets de serre mais il n'est pas nul. Il y a un déplacement de la pollution.

Des exemples de ce genre, il en existe des centaines parce que dans beaucoup de cas "la baguette magique" ne fonctionne pas. Notre société est structurée et les changements nécessitent de longues périodes de transition. Personne en France aujourd'hui n'est capable de synthétiser l'avenir du Nucléaire et la transition énergétique, comment se passer du Nucléaire?. Problèmes industriels, financiers, humains... il n'y a que des écolos inconscients pour dire "y a ka".

Tout cela nous obligent à relativiser nos actions de pays développés, certes elles ne sont pas inutiles mais elles n'influeront pas sur le changement climatique des 30 prochaines années. Les besoins des 4/5ème de la population mondiale, c'est à dire les pays en voie de développement de l'Afrique, de l'Asie (l'Inde, la Chine), de l'Amérique latine sont tels que nos raisonnements d'écolos nantis "bicyclette et trottinette" n'ont aucune chance d'impacter l'évolution climatique.

Plutôt que de réfléchir sur la meilleure manière (la plus acceptable) d'appliquer une taxe, parce que ce sera la seule proposition concrète proposée par la CONVENTION . Il vaut mieux proposer des investissements  pour agir sur les moyens de développement de ces 4/5ème de la population mondiale,  choisir les modèles les moins nocifs possibles pour l'environnement et les plus utiles aux populations et ainsi réduire les migrations.

* A propos de la taxation, quelques réflexions.

- associer taxation des pollueurs et financement du changement n'est pas une bonne solution, si les pollueurs agissent pour ne plus polluer, il n'y a plus de recettes et donc pas de financement. Si les pollueurs continuent de polluer en payant la taxe, ce n'est pas mieux.

- cas de la taxe sur le transport aérien :

1- avant de créer une taxe il faut supprimer la détaxation des combustibles.

2- ensuite, si taxe il y a, attention à la concurrence, tous les pays n'ont pas les mêmes législations sociales, le comble serait d'exonérer des cotisations sociales en contrepartie de la taxe !!!

auto-PUB : article publié également sur le site web "lepapadi.com"

François Le Pape
lepapastgr@yahoo.fr

Annexe - Articles lus concernant l'industrie automobile

Tous ces bruissements de voitures électriques font paraître moins lointain qu’on ne pourrait l’imaginer l’horizon fixé par la loi sur les mobilités (LOM), qui confirme l’interdiction de produire après 2040* des véhicules à moteur thermique (dont les hybrides). Reste une interrogation, et de taille, à laquelle personne ne peut encore répondre : l’engouement pour ce nouvel âge automobile sera-t-il à la hauteur des enjeux économiques et écologiques ? Bref, on ignore encore quelle sera la réaction des consommateurs.

* Avis personnel : objectif impossible, d'une part, le modèle électrique ne sera pas applicable aux transports lourds et d'autre part, aujourd'hui, le consommateur hésite. En 2019 il y a environ 100 000 voitures électriques construites en France sur une production totale de l'ordre de 2 millions, pour passer à 2 millions, il faut immédiatement doubler les usines et gérer les transferts thermiques vers électriques, avec les problèmes de localisation et d'emplois que cette mutation entraîne.... nous n'y sommes pas prêts. Sans parler de la gestion des batteries.

Pour être en cohérence, avec un tel objectif, la production doit passer en grande série, les prix vont donc chuter et l'Etat n'a pas à financer une partie de l'achat d'un véhicule.  

Selon le rapport, la fabrication de véhicules à batterie rechargeable sur une prise (hybrides ou 100 % électriques) va être multipliée par six d’ici à 2025 pour atteindre les 4 millions de voitures, soit 22 % de la production totale de l’industrie automobile européenne, contre 4 % aujourd’hui. Le nombre de modèles disponibles va passer de 60 au total, à la fin de l’année dernière, à 176 en 2020, puis 214 en 2021, pour atteindre les 333 en 2025. Une accélération digne d’une Tesla. 

Conscients que la barre a été placée haut et qu’il faudra, entre 2021 et 2030, encore réduire de plus d’un tiers les émissions de CO2, les constructeurs n’ont d’autre choix que de multiplier les projets d’hybrides mais aussi et surtout de véhicules entièrement électriques. Ce sont eux les plus efficaces pour tirer vers le bas la moyenne des émissions de dioxyde de carbone.

commentaire : autour d'une moyenne il peut y avoir de gros écarts !!!!

 Voitures électriques : En France, les ventes qui ont bondi de 46 % au premier semestre, ne représentent toutefois que 1,80 % des immatriculations. Soit 24 000 voitures !!!

Une impression : Les informations techniques (consommation, entretien..) industrielles (production, vente, prix...) concernant les voitures électriques sont souvent présentées comme si on voulait ne pas tout dire, rester dans le flou !!! Pourquoi ???

 

2 Je suis climato sceptique et vous explique clic sur  Pourquoi ?

(l'article n'est pas structuré, les propos sont une suite de réflexions et de questions à partir d'informations publiées ou diffusées et d'un constat factuel de préférence)

 

Les "Pensées de Fanchic"

le 10 février 2020 : A propos du PALAS

 

 

le 5 octobre : Message à l'attention de Alexandra Bensaid, Emmanuel Lechypre et Christian Chavagneux  (A télécharger)
Samedi 28/09 sur France Inter "On n'arrête pas l'éco" dès 9h10, Alexandra Bensaid, Emmanuel Lechypre de BFM-Business et Christian Chavagneux du magazine Alternatives Economiques interrogent le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire. L'occasion de revenir sur les choix budgétaires de l'exécutif, mais aussi sur les taux négatifs, les réformes sociales et les grands dossiers industriels du moment. Bonjour Madame et Messieurs, je vous écoutais dans ma voiture,......... questions que j'aurais posées au Ministre.

Le 14 octobre : En cherchant de l'information, j'ai rencontré un document de la Cour des Comptes qui me
laisse pantois, 
à lire dans "Le langage de l'élite"
  ou  "Du bon usage des % par la CdC"  . En question également les différences entre l'INSEE et la comptabilité publique. Des rôles à redéfinir.

 

Le 19 octobreTel un reporteur qui commente les combats en sirotant à la terrasse d'un bar, le député de ma circonscription, Hervé Pellois, répond avec son i-phone à mon message sans avoir lu le contenu !! Ma réponse

 

Le SCOOP.... personne n'en parle et pourtant l'Exploitation est presque en équilibre

.... fin 2018, le déficit de la France s'établit à 1.8% du PIB.... la France devient un bon élève.

Démonstration par Fanchic

La comptabilité de l'Etat est retracée dans un document, le CGE (Comptabilité Générale de l'Etat), pour chaque exercice. Dans le CGE 2018 (page 4), le solde des opérations de l'exercice s'élève à -51,873 Md€ en nette amélioration par rapport à 2017 avec un montant de - 61,075 Md€.

Des données différentes de celles affichées par l'INSEE dans sa note "Insee Première de mai 2019 n°1753". A la page 2, dans le tableau sur le financement des administrations publiques, le solde de l'Etat est chiffré à -69,9 Md€ en 2018 en augmentation par rapport à 2017 avec -66,1Md€.

En apportant les données* du CGE dans la ligne "Etat" du tableau de l'INSEE, le besoin de financement de l'ensemble des administrations publiques ressort en 2018 à 41.5 Md€ soit 1.76% du PIB.

 

* Les données du CGE contiennent des écritures comptables de dotations et de reprises de provisions, des écritures fictives qui impactent le résultat de l'exercice (les entreprises les utilisent pour payer moins d'impôt). Fanchic n'aime pas ça du tout dans l'exploitation de l'exercice et écarte les dotations et reprises dans ses analyses pour obtenir un résultat hors provisions. En 2018, le solde "Etat" est égal à - 53 Md€ au lieu de -51,9 Md€ et  le besoin de financement de l'ensemble des administrations publiques ressort à 42,6 Md€ soit 1.81% du PIB.

Ce qui est intéressant, au delà de ce constat, c'est de regarder le détail du besoin de financement, dans les 42.6 Md€ il y a 29 Md€ de besoin financier (intérêts de la dette). Le SCOOP il est là, le déficit d'exploitation structurel de la France est de 13,6 Md€ soit 1% des dépenses de la Nation. L'équilibre d'exploitation peut être atteint.

 

A propos des écarts, ce constat n'est pas nouveau, Fanchic sur son site "lepapadi.com" a maintes fois émis des critiques sur les écritures comptables de l'Etat et les données budgétées exploitées par l'INSEE. On n'y trouve pas la même chose et c'est dommage. D'où les recommandations de Fanchic pour une réflexion sur le plan comptable et sur les rôles de l'INSEE et de la comptabilité publique, parce que le paradoxe de cette situation, ce sont les données et notes de l'INSEE qui sont exploitées par les politiques et les journalistes, mais aussi par Bruxelles. 

 

AUTREMENT 4 - Un EXCEDENT d'Exploitation de 11 Milliards. Les bons résultats sont obtenus par la croissance  et non par la réduction des dépenses.

Extrait du document "AUTREMENT 4 - Analyse des comptes 2018"

Le MIRACLE : Autre analyse possible de l'Exploitation en 2018 à partir des données de la présentation retraitée

Les recettes d'exploitation 562 Md€, représentent la totalité des impôts et taxes perçus sur l'exercice. Elles couvrent les dépenses de ....... Au total les dépenses d'exploitation s'élèvent à 585.4Md€ et si on déduit le complément de financement apporté aux organismes sociaux (sous entendu ils devraient être en équilibre avec les cotisations et la CSG-CRDS) les dépenses d'exploitation "Etat + Collectivités" s'élèvent à 521.5 Md€ et miracle on constate un résultat d'exploitation positif de 40,5 Md€ qui couvre le résultat financier -35.3Md€, pour dégager in fine avec l'exceptionnel un EXCEDENT de 11 Milliards

3 fichiers à télécharger : des documents bien renseignés pour personne avertie "comptablement" Autrement 4Autrement 4 (221 Ko)Annexe 2018Annexe 2018 (330.5 Ko)Annexe tab 4Annexe tab 4 (92.5 Ko) - documents provisoires en attendant la version du rapport annuel de la SECU de sept 2019, !!! 

Archives Saison 2

Introduction

13/12  :Chers visiteurs, anonymes....       à lire  Fanchic est climato sceptique et contribue à la CONVENTION

Les climatologues confondent niveau de la mer et marée

Fanchic donne les vrais chiffres de la SECU

début oct : En revenant de voyage au pays des cathares, je constate avec satisfaction que vous êtes toujours "inconnus" mais très nombreux,

je dois donc rester à la hauteur et être "reconnu"....

 

1ère ligne Titres

J'espère que les acteurs de la CONVENTION dispose d'informations plus fiables et vérifiées, à lire dans les "Découvertes de Georgette"

lire aussi ci dessous : Ma contribution à la Convention

Les climatologues dérapent à lire dans "Climatologie et Histoire" 

 Dans "les pensées de Fanchic" ci-après la Réforme des retraites et Faîtes vous partie de l'élite  !!!

Nouveau report du Brexit dans "Les pensées de Fanchic"

Echanges avec mon Député (c'est pointu, mais cela illustre une attitude d'un élu... pas tous pourris mais presque !!) à lire dans "Les pensées de Fanchic"

Message à Alexandra Bensaid "on n'arrête pas l'éco"... mes questions au Ministre à lire dans "les pensées de Fanchic" ci après.

En revenant de voyage au pays des cathares, je constate avec satisfaction que vous êtes toujours "inconnus" mais très nombreux, je dois donc rester à la hauteur et être "reconnu"....

Eruption programmée : la pension de réversion ... la retraite des morts à lire dans la Réforme des retraites ci-dessous

Embellie dans les comptes 2018, la suite du SCOOP... pour ceux qui aiment les chiffres dans "AUTREMENT 4"

 

Dans les lignes

Le Fonds de Réserve des  Retraites - le FRR à la cime ou dans l'abîme? : le dossier est dans "Téléchargement" une affaire à suivre

Dans les pensées de Fanchic

le 30 octobreNouveau report du Brexit

Les homus  politicus "nationaux, européens" sont vraiment des branquinioles. Le grand négociateur, notre "Barnier de service", c'est de l'incompétence.

Le problème de la frontière irlandaise a souvent été présenté comme étant la dernière difficulté pour aboutir à un accord final  !!!! Cette frontière existait en juin 2016 quand les anglais ont voté le BREXIT, le monde entier savait que, dans l'UE, la Grande Bretagne n'était pas une île.

Il y avait un délai de 3 ans pour négocier !! Lamentable

le 28 août  : Les vacances se terminent, la réforme des retraites semble faire partie des sujets de la rentrée, une cacophonie incroyable, tous les régimes veulent conserver leurs privilèges alors que la réforme veut créer un régime commun et cerise sur le gateau "Le président" entre dans la mélée... Un consensus, quand même, personne ne parle de l'équilibre financier de la réforme avec ses propositions distributives !!!!. Bêtement, il me semblait que c'était l'objet premier de la réforme.

A la UNE

suite   - pour vous messieurs les maires de GMVA ;
Je ne sais pas si le document "Communes et finances" vous a intéressé, j'en doute...pas un merci !!

Et pourtant il contient des informations utiles sur les différences entre communes en particulier dans les financements. Différences, bien sûr, à analyser en prenant en compte les spécificités de chaque commune, avec votre apport d'expert.

 

C'ETAIT HIER ..............et si la célébrité

le 10 mai

Vous n'avez jamais été aussi nombreux à consulter le site.... que depuis l'annonce de son décès !!!!

Enfin la CELEBRITE.... posthume, dommage. 

 

le 25 juin même constat et je me relis avec satisfaction

 

 

Utopie

C'est avec quelques regrets que je vous annonce la fin de la publication de mes travaux et réflexions politico économiques sur le site "lepapadi.com".

Une annonce qui va surprendre ceux qui n'ont pas vu ou voulu voir l'acte de naissance en 2015 ni les anniversaires en 2016, 2017, 2018 !!

L'abonnement à l'hébergeur "e-monsite" ne sera pas renouvelé en septembre 2019, jusque là le site reste consultable.... pour les curieux le projet "P 2017 Nv" est plein d'idées transposables en 2022.... déjà. 

(dans le menu horizontal "pages", en haut de la page d'accueil)

 

Avant de boucler, je me suis relu....c'est juste, analyses et propositions..... alors pourquoi ce n'est qu'un rêve ??

Dernière publication

Nous y sommes, le dossier "AUTREMENT 3 " consacré à l'analyse financière de l'exercice 2017 est clos avec un dernier article "DépenseS Hollandaise - année 2017".

Le printemps va vite arrivé, je vais m'occuper de mon jardin. Aux beaux jours de mai à septembre, avec le bagad "Sonerien Lan Bihoué",  je vais promener ma musique et ma cornemuse pour animer les fêtes locales.

Le site sera fermé en septembre 2019 après 4 années passionnantes et une très grande satisfaction personnelle.

Chers lecteurs anonymes, plus de 7000 quand même, 30 000 pages consultées, mais "0" commentaires, "0" contacts et 17 d'entre vous ont pris le temps de voter "à propos du site".......vous resterez ma grande énigme ? ... Vous ne m'avez pas aidé !     Un constat à méditer, mais un constat cohérent avec ce que j'écris dans le compte rendu de la réunion "Le débat en Rhuys" que j'ai organisée dans ma commune.

Pour votre dernier passage je vous propose mon dossier "AUTREMENT 3 *", une bonne synthèse de mon travail, on y trouve des analyses critiques et des propositions.... que malheureusement je ne vois pas poindre dans les actions de gouvernance de la France....... pour être franc avec vous, pendant 4 ans, je n'ai rien vu poindre de ma centaine d'articles, il n'y a que moi qui ait cru que .....

* en particulier les lettres au  Ministre qui soulèvent des problèmes de comptabilité et toujours sans réponse !!! un constat inacceptable

Si les informations financières sur l'exercice 2018 sont disponibles assez tôt, il y aura peut être un baroud d'honneur symbolique en juin/juillet.(ce ne sera pas le cas)

Actualisation au 25 juin : 8400 visiteurs et 33 000 pages et toujours "0".... En septembre, après la sortie du CGE 2018, je vais rédiger mes analyses et les proposer à la presse

 Dossier   "AUTREMENT 3 "  (téléchargement de 9 fichiers)

(tous les articles soulignés sont aussi en lecture directe ci-dessous)

1ère partie : Dossier Texte

Fakes News
RecetteS Hollandaise (texte) (tableau)   
DépenseS Hollandaise (texte) (tableau) 

2ème partie : Dossier texte

Lettre au Ministre des comptes du 21/12/2018 - pas de réponse
La France mal gérée
A propos du Déficit
Les Déficits 2017 (texte) (planche) (tableau)

Lettre à la Commission des Finances du 25/10/2018
Dossier INSEE déficits (texte) (tableau)

Lettre au Ministre des comptes du 21/02/2018 - pas de réponse

En complément un rappel de courriers concernant la comptabilité

Lettre à la Cour des Comptes du 4/04/2017 - une réponse polie

Lettre au Ministre du budget du 25/03/2017 - pas de réponse

Une Conviction, une Interrogation, une Réalité, un Constat

A l'attention de tous les visiteurs, anciens et nouveaux, dans tous mes derniers articles j'analyse les Dépenses et les Recettes pour trouver des solutions à notre déficit et nos dettes, sources de nos difficultés dans la gouvernance de la France.

Une conviction : NOUS SOMMES MAL GERES !

Notre gestion financière doit se remettre en cause, la comptabilité est un élément à refonder et puis il y a notre organisation et nos manières d'opérer. Nous ne pourrons réduire nos dépenses qu'en maitrisant leur création*. Et ça c'est un problème d'organisation.

(* Plus de 300 000 personnes en France, par leur responsabilité et leur activité peuvent ENGAGER une DEPENSE PUBLIQUE,

sans réflexion sur ce constat et la mise en place d'un contrôle de gestion adapté.... Il n'y aura pas de réduction de la Dépense Publique

 .... la personne la mieux placée pour mettre en oeuvre cette réforme, c'est : LEPAPADI)

 

Une interrogation  

L'Allemagne présente un budget bénéficiaire, une dette qui diminue, un chômage au plus bas, un commerce extérieur en hausse, une croissance plus forte, un PIB par habitant qui croît plus vite, un virage de la transition écologique engagée avec la fin du nucléaire, une politique d'immigration qui emploie les immigrés...En France c'est l'inverse déficit, dettes, chômage , nucléaire, immigration..... Comment les relations dans le couple Franco- allemand peuvent évoluer quand les indicateurs de la Gouvernance des deux pays évoluent en sens opposé ?

 

Une réalité :

Avec un budget de l'Etat en déficit chronique, tous les impôts et taxes perçus par le trésor public sont utilisés pour payer les dépenses de l'Etat. L'affectation des impôts et taxes est une entourloupette d'écriture comptable pour donner l'impression de couvrir les dépenses, mais pour être cohérent il faudrait aussi affecté le DEFICIT ! ce qui n'est pas le cas. Conclusion, il n'est pas nécessaire de créer de nouvelles taxes écologiques il suffit d'affecter une partie du déficit à la transition écologique.

 

Un Constat

Pendant 4 ans, j'ai adressé une vingtaine de lettres et de courriels à des instances gouvernementales (au Président, au Premier Ministre, aux Ministres du budget, au Président de la Commission des Finances, à la Cour de comptes, aux députés du 56 et à beaucoup d'autres) je n'ai reçu quasiment aucune réponse (2 lettres  et 3 AR). J'ai eu la même démarche vers les médias avec les mêmes résultats. Hors du microcosme tu n'existes pas !!!

A la UNE

 

Lettre au Ministre .... attend toujours réponse !

 

Nouveau : Proposition de réforme fiscale à télécharger

3 reforme fiscale3 reforme fiscale (1.27 Mo)

 

Nouveau : France Stratégie, le cerveau de Matignon est il à la hauteur ?

 

L'Histoire ...... bis repetita

"Les rênes étaient tenues par des sots ou des incapables, la voiture ne pouvait que verser dans le ravin" un observateur de la révolution de 1830 à propos de la gouvernance sous Charles X.

Cette phrase est extraite de mon livre de chevet actuel, un gros volume de 600 pages "l'été des quatre rois" par Camille Pascal. L'auteur relate jour par jour la séquence de fin de règne de Charles X, de la lignée des Bourbons, le soulèvement des parisiens, la révolution de 1830 et l'avènement de la Monarchie de Juillet avec le roi  Louis Philippe1er, duc d'Orléans.

La description des protagonistes montre une fresque de faits et de situations comparables, avec un peu d'imagination, avec ceux de la France d'aujourd'hui : un Charles X dans sa bulle, un premier ministre, Jules de Polignac, collaborateur fade , un gouvernement hors sol, des députés sans saveur, des gueux en gilets jaunes sur des ronds-points en barricades, des saccages d'édifices publics, un Lafayette républicain qui mélenchonne... in fine "les Orléans ont chassé les Bourbons"! qu'adviendra t il du Macronisme en 2019 ?

Une catastrophe - Grève de fonctionnaires pour le pouvoir d'achat

Le 5 février 2019 -

La France est le pays avec un taux de prélèvements obligatoires le plus élevé
La France est le pays avec un nombre de fonctionnaires le plus élevé
La France est le pays avec un taux de dépenses publiques le plus élevé
La France croule sous 2300  Milliards de dettes
La France est en déficit chronique de 70 Milliards tous les ans

Mais la France est aussi le pays aux retraites les plus élevées
Mais la France est aussi le pays avec la couverture sociale la plus élevée
Mais la France est aussi le pays avec une rémunérations des élus la plus élevée

Les 10 millions de fonctionnaires (au sens large) titulaires contractuels et retraités coûtent à la nation 300 milliards par an soit 50% du total "Impôts + taxes" prélevé

Et Mr Toubon, qui s'est abreuvé dans l'auge publique pendant 47 ans, trouve normal à 77 ans de toucher 30 000 euros/mois d'argent public.

 Ainsi va la FRANCE.................. on est mal barré !!!!

Nouveau : Le Débat en Rhuys  Cliquer

Aide toi et ton voisin t'aidera ... peut être.

Caricatural mais significatif, le français est peu éduqué en matière politico-économique, d'où sa défiance dès qu'une information le choque par exemple "la rente des Présidents". Il est très versatile parce que sensible à une perception immédiate, il ne fait pas beaucoup d'efforts pour développer ses connaissances et son sens critique. Il attend beaucoup... surtout des autres (la société, l'administration..), il critique l'assistanat et se comporte comme un assisté !! .........

Les consensus les plus forts concernent ans la Gouvernance avec la fin des privilèges des élus (ex la rente des Président, mais pas que...) et la transparence des rémunérations des élus et de leurs travaux. Les attendus du Grand Débat ne peuvent pas faire l'impasse sur ces thèmes : il faut acter la fin des privilèges, fini les palais et les ors de la Royauté vive la tenue de rigueur de la République.

"Mandrin s'invite dans le Grand débat avec Fanchix

Mandrin gj

 France Stratégie, un Think tank dans l'équipe du Premier Ministre, a rédigé un rapport

"Où réduire le poids de la dépense publique"

 

Demat Mandrin, t'as lu le rapport de France Stratégie, t'es d'accord avec les solutions proposées pour réduire la dépense publique ?

- Salut Fanchix, c'est pas un bouquin pour les "Gilets Jaunes" en tout cas!!

Y a pas qu'eux, les députés du 56 sont incapables de comprendre ce genre de lecture !

- De lisible, il y a l'introduction et la conclusion.

C'est peut être l'essentiel !

- Même pas, c'est que de la littérature, rien de concret. "LA on peut dépenser plus mais ICI il faudra dépenser moins" avec ce genre de proposition le gouvernement ou les députés ne sont pas prêts de rédiger un projet de loi pour réduire la Dépense Publique

Quelles sont tes principales critiques ?

- Ce que je trouve incroyable, c'est d'être capable de rédiger un document de 16 pages, concernant les dépenses en les qualifiant uniquement par des ratios de points de PIB, des centaines de ratios.....

Ben quoi, c'est pas suffisant ?

- Attends, dans tout le document il n'est question que de points de PIB, français ou européen et il n'y a pas une seule valeur du PIB !!

Tout à fait d'accord avec toi, c'est du FIPECO.

- Comment ? du FIPECO !

Du FIPECO, c'est un truc à François Ecalle, un énarque, avec qui j'ai échangé 1 ou 2 mails. Il est capable d'écrire des analyses économiques en exploitant des ratios et peu de valeurs. Un jour je lui ai écrit que ses articles étaient difficiles à comprendre, il a reconnu que c'était vrai, mais... J'ai arrêté de lire ses analyses, mais FIPECO reste une référence pour beaucoup de journalistes ou commentateurs économistes.

Suite Cliquer

 

Fanchix

Lettre à France Stratégie

 Lettre à Christophe Gouardo et Fabrice Lenglart

Bonjour Messieurs

Vous venez de rédiger un rapport avec un titre responsable "Où réduire le poids de la Dépense Publique ?" une question très pertinente.

J'ai lu* votre rapport, Mandrin aussi et nous en avons parlé*, notre réponse à la question posée "Où" est nette: au 20 rue Ségur, suppression des primes à France Stratégie, pour le motif suivant : le rapport n'apporte pas de réponse à la question posée et pour preuve, dans la conclusion on lit :

" Si l’on souhaite atteindre cet objectif de façon réaliste tout en préservant certaines dépenses jugées prioritaires (éducation, défense, justice, investissements en faveur de la transition écologique et énergétique), cela suppose de consentir non seulement de gros efforts sur de nombreux postes de dépenses hors sphère sociale mais aussi des efforts, plus modérés, pour freiner la progression des dépenses sociales."

... 16 pages pour arriver à une telle banalité, "consentir des efforts" ça vaut "ZERO".

Votre rapport ne répond pas à la question qu'il pose, mais il décrit très bien le contexte de la Dépense Publique dans ses premières pages et selon mon expertise, c'est dans l'analyse du processus de création de la dépense que se trouve les solutions à la maîtrise et donc à la réduction du poids de la Dépense Publique. Modestement j'ai rédigé un article** "La France est mal gérée" pour exprimer ce même constat.

Depuis 4 ans j'analyse la comptabilité de l'Etat, les effectifs, la masse salariale, les retraites, les aides et allocations, je propose des tas de solutions, mais en définitif, ma conviction est qu'il faut agir sur la manière de gouverner, sur nos méthodes de gestion. Nous n'avons pas évolué, notre référentiel n'est pas actualisé. Gérer en fixant des objectifs impose simultanément de contrôler l'ordonnateur d'une dépense et des ordonnateurs il y en a beaucoup. Nous ne sommes capables que d'augmenter les taxes et impôts et promettre des réductions de dépenses, depuis 40 ans les gouvernements successifs  fixent des objectifs de réduction de la Dépense Publique et nous sommes à 2300 Milliards d'€ de dettes !.

Notre administration dispose de peu de moyens pour agir directement sur le plafonnement ou la suppression d'une dépense et souvent ce sont des mesures impopulaires que les gouvernants répugnent à appliquer. On peut citer le blocage du point d'indice, le déremboursement des médicaments, la réduction des frais de gouvernance, la suppression des "privilèges présidentiels", des décisions symboliques mais sans grands effets sur notre déficit. Un plafonnement des pensions publiques serait autrement efficace !!!

Ma réponse à ce constat pour répondre à la question posée par votre rapport  :

 Scanner la Dépense Publique et mettre en place de bons outils de gestion pour faire un bon travail.

- scanner la gestion des effectifs "besoins, statuts, embauches, concours, avancement, mutations,  départs..." ; Comment se crée un poste? Qui peut embaucher ? Qui gère ?

- scanner la naissance d'une dépense, Qui peut acheter Quoi et comment? Qui contrôle?

- imposer le plan comptable général dans tous les centres de gestion,

- redéfinir les domaines de compétences de la comptabilité nationale et de l'INSEE,

- une opportunité: tester une réorganisation de la comptabilité de l'Etat en la décentralisant.

 

Désolé Messieurs votre rapport d'une grande qualité de rédaction et de commentaires n'apporte rien de concret à votre employeur. Les médias vous ont cités France Inter, Les Echos ... aurez vous beaucoup de lecteurs ?. Je n'apprécie pas beaucoup l'action du Premier Ministre, que fait il là ?, a t il lu l'article 20 de la Constitution. Je vous offre sur un plateau et gratuitement des actions concrètes, consensuelles à lui proposer pour qu'il existe en dehors de son erreur des 80Km/h partout. Dans l'annexe je me suis laissé aller à une critique plus technique sur l'analyse "% de points de PIB" et les comptes nationaux, un sujet que M Lenglard connaît bien.

Je vous prie d'accepter, Messieurs, mes très sincères salutations.

PJ : une annexe **Cliquer

* Si Mandrin et moi sommes dans les mille personnes qui ont lu votre rapport, c'est que vous avez eu du succès. Cet entretien intitulé "France Stratégie dans le collimateur de Mandrin" est relaté sur mon site "lepapadi.com", une critique du peuple sur le langage de l'élite française, "ceux d'en haut" .

** à lire sur le site, avec d'autres articles sur les déficits et la lettre au Ministre. Mes articles n'ont pas la même qualité d'écriture que votre rapport mais mes données sont palpables, lisibles et je propose toujours des solutions concrètes.

Visiteurs

Vous êtes le 15723ème visiteur

Trouvez vous ce site intéressant ?

Date de dernière mise à jour : 17/02/2020

 

 


 

 

Chers visiteurs, anonymes....       à lire  Après la convention sur le climat et les remarques d'un climato sceptique

 

Fanchic donne les vrais chiffres de la SECU et la cerise pour les comptables du Fonds Réserve Retraite